Saisie en Allemagne de bois exotique illégal ayant transité par Anvers

27/11/13 à 12:01 - Mise à jour à 12:01

Source: Le Vif

(Belga) Pour la première fois depuis l'entrée en vigueur du nouveau règlement européen sur le bois, les autorités allemandes ont confisqué du bois illégal en provenance du Congo (RDC). Il s'agit de deux cargaisons de wengé, un bois précieux, arrivées en Allemagne après avoir transité par Anvers, indique mercredi Greenpeace dans un communiqué.

"Les grumes confisquées en Allemagne ont été abattues par Bakri Bois Corporation, une société d'exploitation forestière dirigée par un homme d'affaires libanais actif au Congo", explique Filip Verbelen (Greenpeace). "Les grumes ont transité par le port d'Anvers et étaient destinées à l'entreprise suisse Bois d'Afrique Mondiale avant, finalement, d'être mises sur le marché européen par l'intermédiaire de différents commerçants de bois allemands." Une partie de la cargaison a été confisquée à la fin du mois d'août chez un marchands de bois près de Gütersloh dans nord de l'Allemagne après que les autorités belges puis allemandes aient été averties par Greepeace. Une autre partie de la cargaison a été saisie dans un lieu non précisé en Allemagne. Il s'agit de la toute première saisie de bois illégal depuis l'entrée en vigueur du nouveau Règlement Bois de l'Union Européenne le 3 mars 2013. "Maintenant que l'Allemagne a montré la voie à suivre, Greenpeace demande à nouveau aux autorités belges d'appliquer le Règlement Bois de l'Union Européenne de manière aussi conséquente", plaide l'organisation, qui espère que les autres pays européens suivront l'exemple allemand. Le 25 mars, une cargaison de 40 m3 de bois Afrormosia en provenance du Congo avait déjà été bloquée dans le port d'Anvers avant d'être finalement libérée malgré l'absence de preuves concluantes sur sa légalité. Une estimation récente évalue qu'entre 15 et 30 pc des bois qui pénètrent le marché européen sont issus de forêts protégées ou appartiennent à une espèce protégée et ont été coupés sans autorisation. (Belga)

Nos partenaires