Ryad presse l'UE d'envoyer des armes aux rebelles syriens

30/06/13 à 19:53 - Mise à jour à 19:53

Source: Le Vif

(Belga) L'Arabie saoudite a pressé dimanche l'Union européenne (UE) de mettre en application sa décision de lever l'embargo sur les armes à la rébellion syrienne pour inverser le rapport de forces sur le terrain en faveur des rebelles.

Cet appel a été lancé par le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Saoud Al-Fayçal, lors d'une réunion conjointe entre l'UE et les monarchies du Conseil de coopération du Golfe (CCG), dimanche à Manama. Cité par l'agence officielle Spa, le prince Saoud a déclaré que son pays appelait l'UE à "commencer immédiatement la mise en oeuvre sa décision" de lever l'embargo sur les armes à l'opposition syrienne, prise fin mai mais qui ne devrait pas entrer en vigueur avant le 1er août. "La résistance syrienne ne lutte pas seulement contre un régime qui a perdu sa légitimité mais elle est également engagée dans une guerre atroce contre un occupant étranger", a ajouté le ministre, citant "les milices du Hezbollah (chiite libanais) et d'autres forces soutenues par les Gardiens de la révolution d'Iran et bénéficiant d'un apport illimité en armes russes". Dans son intervention à la réunion de Manama, à laquelle assistaient la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton et des représentants des 27 pays de l'UE, le ministre saoudien a énergiquement défendu la rébellion qui lutte contre le régime de Damas. La communauté internationale doit "bannir la fourniture d'armes au régime syrien et réclamer le retrait des forces étrangères d'occupation de Syrie", a encore dit le prince Saoud. Dans leur communiqué final, les participants à la réunion de Manama n'ont cependant fait aucune référence à la fourniture d'armes à la rébellion syrienne. Le texte met l'accent sur l'urgence d'un règlement politique du conflit en Syrie et l'organisation d'une conférence internationale de paix, dite Genève II. (Belga)

Nos partenaires