Russie: un footballeur sympathisant nazi recherché pour un crime raciste

06/06/13 à 20:21 - Mise à jour à 20:21

Source: Le Vif

(Belga) Un footballeur professionnel russe d'un club de deuxième division, qui n'a jamais caché ses idées d'extrême droite, est recherché pour le meurtre d'un ressortissant d'Asie centrale à Moscou, rapportent jeudi des médias.

Mikhaïl Rekoudanov, 28 ans, qui joue au Metallurg Oskol (D2) après avoir évolué au Torpedo Moscou, a été inculpé du meurtre à coups de couteau d'un homme de 23 ans originaire du Kirghizstan, indique le site d'informations en ligne gazeta.ru. A la suite d'un différend pour un taxi le 23 mai à 04H00 du matin dans un quartier de Moscou, Rekoudanov a porté plusieurs coups de couteau au torse et au visage du jeune kirghiz décédé sur les lieux de l'agression. Le footballeur, qui a pris la fuite et est depuis introuvable, fait l'objet d'un mandat d'arrêt lancé en Russie. Rekoudanov s'est vanté d'avoir été dans les rangs de supporteurs ultras en Russie et porte sur son dos un grand tatouage écrit en allemand "Jedem das Seine" ("A chacun le sien"), un slogan que les nazis avaient placé au-dessus du camp de concentration de Buchenwald, dans le centre de l'Allemagne, selon gazeta.ru. Après un match disputé en 2010 avec le Torpedo, Rekoudanov s'était approché des supporteurs avec un tee-shirt flanqué du chiffre 88, un signe de reconnaissance néonazi, code correspondant à l'abréviation HH, huitième lettre de l'alphabet latin, signifiant Heil Hitler. En Russie, les associations de supporteurs sont souvent étroitement liées à des mouvements nationalistes. Cris de singe ou banderoles racistes sont fréquents dans les tribunes. Les autorités russes ont pris récemment des mesures pour intensifier la lutte contre le racisme en vue de la Coupe du monde qui sera organisée pour la première fois en Russie en 2018. (Belga)

Nos partenaires