Russie: perquisitions au domicile de trois proches de Navalny

23/05/14 à 11:26 - Mise à jour à 11:26

Source: Le Vif

(Belga) Des perquisitions sont en cours au domicile de trois proches de l'opposant numéro un au Kremlin Alexeï Navalny, soupçonnés d'avoir détourné des fonds destinés à sa campagne pour l'élection municipale de Moscou en septembre 2013, a annoncé vendredi le Comité d'enquête russe.

Russie: perquisitions au domicile de trois proches de Navalny

Une enquête a été ouverte à l'encontre du député au Parlement de la ville de Moscou Konstantin Iankaouskas et des entrepreneurs Nikolaï Liaskine et Vladimir Achourkov, a-t-il annoncé dans un communiqué. "Aujourd'hui, dans le cadre de l'enquête criminelle, nous menons des perquisitions à (leur) domicile". Selon le Comité, les trois hommes auraient "volé" des fonds réunis grâce à une campagne sur l'internet pour soutenir la candidature d'Alexeï Navalny à la mairie de Moscou. Sur son blog, Alexeï Navalny, arrivé en deuxième position aux municipales avec 27% des voix, juge que ces dons, qui ont selon lui atteint 100 millions de roubles et non 10 millions, ont "fortement inquiété la clique du Kremlin, qui considère qu'elle doit contrôler entièrement les finances de l'opposition". M. Iankaouskas, cité par l'agence officielle Itar-Tass, a lié cette enquête à la campagne actuelle pour les élections au Parlement de la ville de Moscou de septembre prochain et dénoncé une "tentative de (les) empêcher de s'enregistrer" comme candidats. Selon l'agence de presse russe Ria Novosti, citant une source proche du dossier, une perquisition est aussi en cours au siège de Yandex.Dengui, un site pour transferts financiers via internet, qui appartient au principal moteur de recherche russe, Yandex. M. Navalny, qui n'est pas visé par cette enquête, a vu depuis se multiplier contre lui les poursuites. Il est notamment accusé avec son frère Oleg d'avoir détourné 27 millions de roubles (546.000 d'euros) au détriment de la firme française de cosmétiques Yves Rocher, ce qui pourrait leur valoir jusqu'à 10 ans de camp. Alexeï Navalny est déjà sous le coup d'une condamnation en octobre 2013 à cinq ans de camp avec sursis, pour une autre affaire de malversations. (Belga)

Nos partenaires