Russie - Le conflit dans le Caucase du Nord est le plus sanglant d'Europe

08/11/12 à 16:33 - Mise à jour à 16:33

Source: Le Vif

(Belga) Le conflit armé dans la région russe du Caucase du Nord est le plus "sanglant" d'Europe, alimenté notamment aujourd'hui par des conflits ethniques et confessionnels, des problèmes socio-économiques et les exactions des autorités, a estimé jeudi l'ONG International Crisis Group.

Russie - Le conflit dans le Caucase du Nord est le plus sanglant d'Europe

"Le conflit dans le Caucase du Nord est le plus sanglant d'Europe. L'année dernière, 750 personnes ont été tuées, et sur les neuf premiers mois de cette année, presque 600 personnes ont été tuées", a déclaré la chercheuse Varvara Pakhomenko, au cours d'une conférence de presse pour présenter deux rapports sur cette région instable effectués par l'ICG, dont le siège est à Bruxelles. Elle a précisé que ces chiffres reposaient sur les données d'un site d'informations en ligne, Kavkazski Ouzel, fondé par l'organisation de défense des droits de l'homme Mémorial et consacré à la situation dans le Caucase. Après la première guerre de Tchétchénie (1994-1996) entre forces fédérales russes et combattants indépendantistes, la rébellion s'est progressivement islamisée et a de plus en plus débordé hors des frontières de la petite république pour se transformer au milieu des années 2000 en un mouvement islamiste armé actif dans tout le Caucase du Nord. Les attaques visant des responsables des forces de l'ordre y sont quasi-quotidiennes. Et selon la chercheuse Ekaterina Sokirianskaïa, outre la rébellion islamiste, d'autres facteurs expliquent l'instabilité de la région, tels que des conflits ethniques et confessionnels, des problèmes socio-économiques et les exactions des autorités dans leur lutte contre la rébellion. Les deux rapports présentés jeudi à Moscou sont fondés sur un an et demi de recherches dans la région. Un troisième rapport consacré aux solutions recommandées pour mettre un terme aux conflits, ainsi qu'au rôle de l'Etat, doit être publié l'année prochaine. (-)

Nos partenaires