Russie: Khodorkovski met en garde les Pussy Riot contre "la haine et la ranc½ur"

24/12/13 à 15:52 - Mise à jour à 15:52

Source: Le Vif

(Belga) L'ex-oligarque critique du Kremlin Mikhaïl Khodorkovski, gracié après dix ans de prison, a mis en garde mardi les deux jeunes femmes du groupe contestataire russe Pussy Riot, libérées lundi, contre "la haine et la rancoeur".

"L'essentiel maintenant est sans doute de trouver des forces pour ne pas laisser la place dans le coeur à la haine et la rancoeur après cette lourde épreuve de prison", a écrit l'ex-prisonnier le plus célèbre de Russie dans un message publié sur son site khodorkovski.ru. "La libération des détenus rend le pouvoir un peu plus humain", a estimé M. Khodorkovski dans ce message adressé à Maria Alekhina et Nadejda Tolokonnikova. "Je suis heureux d'apprendre que cette épreuve qui n'est pas digne d'un pays européen au XXIe siècle, a pris fin", a-t-il ajouté. Les deux jeunes femmes du groupe Pussy Riot se sont retrouvées mardi à Krasnoïarsk, en Sibérie orientale, au lendemain de leur libération et ont affirmé leur détermination à se battre contre le système et pour la défense des droits de l'Homme. L'une d'elles, Mme Tolokonnikova a appelé au boycott des Jeux olympiques de Sotchi en février. M. Khodorkovski a rejoint vendredi l'Allemagne, à la surprise générale, après avoir été gracié par le président Vladimir Poutine. Dans plusieurs interviews, M. Khodorkovski, qui selon nombre d'observateurs a payé pour avoir tenu tête à Vladimir Poutine, montré trop d'indépendance et financé des partis d'opposition, a exclu de se lancer dans la lutte politique à proprement parler, et de financer l'opposition. Il a en revanche promis de se consacrer à la défense des prisonniers politiques en Russie. (Belga)

Nos partenaires