Russie/élections locales: succès du parti de Poutine, accusations de fraudes

15/10/12 à 12:40 - Mise à jour à 12:40

Source: Le Vif

(Belga) Le parti au pouvoir Russie unie de Vladimir Poutine a remporté les principaux scrutins aux élections locales dimanche dans 77 régions du pays, marquées par la défaite d'une opposante à Vladimir Poutine dans la banlieue de Moscou et des fraudes dénoncées par l'opposition lundi.

Russie unie a conservé sans surprise les cinq postes de gouverneurs -- sur un total de 83 dans le pays -- élus au suffrage direct pour la première fois depuis 2005, selon les résultats publiés par la Commission électorale. Parmi les autres scrutins phare dimanche, l'opposante anti-Poutine et militante écologiste Evguenia Tchirikova, qui briguait la mairie de Khimki, banlieue de Moscou, au centre depuis des mois d'un bras de fer entre autorités et opposition, a été largement battue par le candidat du pouvoir. Le maire par intérim Oleg Chakhov (Russie unie) a remporté les municipales dans cette ville, la plus peuplée et la plus riche de la région de Moscou, avec près de 48% des voix, contre 17% pour Mme Tchirikova. L'opposante est à la tête d'un mouvement de riverains qui s'est battu pour empêcher l'abattage d'une partie de la forêt de Khimki pour construire une autoroute. A Kaliningrad, enclave russe aux portes de l'Union européenne, le maire sortant, Alexandre Iarochouk (Russie unie), a été réélu avec 56,62% des voix. Le dirigeant du parti Russie juste (centre-gauche), Sergueï Mironov, a dénoncé de "nombreuses violations" à ces élections, reprochant notamment au parti Russie unie d'avoir utilisé les ressources de l'appareil d'Etat à des fins électorales, selon l'agence Interfax. Le chef du parti d'opposition russe Iabloko, Sergueï Mitrokhine, a lui aussi dénoncé de multiples irrégularités, selon Interfax. Dans l'ensemble, ces élections ont été marquées par des "manipulations encore plus sophistiquées qu'en décembre 2011", aux législatives remportées par Russie unie, écrit le quotidien Vedomosti lundi. L'ONG russe Golos a fait état de plus d'un millier d'irrégularités signalées par ses correspondants ou des internautes, mentionnées sur une "carte des violations" interactive. (VIM)

Nos partenaires