Russie: décès du dissident Alexandre Lavout, compagnon de lutte de Sakharov

23/06/13 à 17:41 - Mise à jour à 17:41

Source: Le Vif

(Belga) Le dissident Alexandre Lavout, compagnon du prix Nobel de la paix Andreï Sakharov dans le combat pour les droits de l'homme en URSS et ancien prisonnier politique, est décédé dimanche à Moscou à 83 ans, ont annoncé ses proches à l'AFP.

Spécialiste en mathématiques et en géophysique, Alexandre Lavout avait été condamné en 1980 à 3 ans de camp pour "diffusion de calomnies antisoviétiques", en fait pour sa participation à la Chronique des événements en cours, la principale publication clandestine de la dissidence qui recensait les violations des droits de l'homme en URSS. Il avait été également accusé d'avoir diffusé l'Archipel du Goulag d'Alexandre Soljenitsyne en samizdat (publications non-officielles tapées à la machine). A l'expiration de cette peine, Alexandre Lavout avait été à nouveau arrêté et condamné cette fois à 5 ans d'assignation à résidence dans un village de la région de Khabarovsk, dans l'extrême Orient russe, à quelque 6.700 km de Moscou. Alexandre Lavout avait aussi fait partie du premier groupe organisé de la dissidence, le Groupe d'initiative pour la Défense des droits de l'homme, créé en 1969. Il avait beaucoup contribué à faire connaître en Occident le sort des Tatars de Crimée, déportés par Staline en Asie centrale et interdits de retour en Crimée jusqu'à la chute de l'URSS en 1991. "Il est difficile de prendre la mesure de ce qu'il a fait pour recueillir et diffuser des informations sur la lutte pour les droits de l'homme dans notre pays. Alexandre Lavout avait le courage d'assumer sa position de citoyen qui s'oppose au mal et à la violence", avait écrit l'académicien dissident Andreï Sakharov au lendemain de la condamnation d'Alexandre Lavout. (Belga)

Nos partenaires