"Rupture de confiance" sur le photovoltaïque, "fuite en avant" sur l'éolien

22/03/13 à 08:26 - Mise à jour à 08:26

Source: Le Vif

(Belga) Willy Borsus, chef de file de l'opposition MR au parlement wallon, a accusé vendredi le gouvernement d'avoir "trahi" les citoyens en revoyant les conditions d'octroi des certificats verts pour le photovoltaïque. Il reproche aussi à la coalition Olivier de laisser enfler une bulle dans le secteur éolien.

"Rupture de confiance" sur le photovoltaïque, "fuite en avant" sur l'éolien

"Le gouvernement avait promis, il a trahi", a-t-il déclaré sur la Première (RTBF), sans mâcher ses mots à l'encontre d'un "gouvernement amateur, voire arnaqueur" coupable d'une décision "détestable pour les familles dont certaines ont emprunté" pour se doter de panneaux photovoltaïques. M. Borsus s'attend à "un mouvement de masse et à des recours globaux" contre le nouveau système, dont le gouvernement doit encore finaliser le fonctionnement. S'il était au pouvoir, le MR essaierait plutôt de "rééquilibrer l'octroi des certificats verts entre les filières", d'autant plus que le coût de l'éolien pour la collectivité est aussi sur le point de déraper, a-t-il dit. "Le gouvernement poursuit sa fuite en avant sur l'éolien", accuse M. Borsus, en calculant que 56 millions de certificats verts seront émis par ce secteur en 2020. Pour le député wallon, la Région wallonne paie la facture de sa volonté de devenir "le meilleur élève de la classe européenne" en matière d'énergies renouvelables, une politique qui a "un coût cher et vilain pour les gens". (WAE)

Nos partenaires