Rubygate: le tribunal ordonne un contrôle médical de Berlusconi hospitalisé

11/03/13 à 12:18 - Mise à jour à 12:18

Source: Le Vif

(Belga) Un tribunal de Milan a ordonné lundi un contrôle médical pour Silvio Berlusconi afin de vérifier si l'ex-chef du gouvernement est réellement dans l'impossibilité de participer pour des raisons de santé au procès Rubygate dans lequel il est accusé de prostitution de mineure et abus de pouvoir.

Rubygate: le tribunal ordonne un contrôle médical de Berlusconi hospitalisé

Les résultats de ce contrôle devraient être connus dans les toutes prochaines heures. Sa défense avait demandé un report de l'audience de ce jour au cours de laquelle le parquet devait terminer son réquisitoire et énoncer la peine qu'il réclame contre le Cavaliere, au motif qu'il doit rester hospitalisé pour se soigner. Silvio Berlusconi, 76 ans, se trouve dans un hôpital de Milan depuis vendredi à cause d'une uvéite, une inflammation d'une partie de l'oeil, devenue selon sa défense particulièrement douloureuse et gênante. Il souffrirait en outre d'hypertension, selon ses médecins traitants. Le tribunal avait accepté vendredi une demande de report du procès présentée par la défense de M. Berlusconi, fixant à ce lundi la fin du réquisitoire. Dans un autre procès, Mediaset, dans lequel Silvio Berlusconi est accusé de fraude fiscale et qui s'est déroulé le lendemain, samedi, un autre tribunal avait en revanche rejeté la demande de report de sa défense. Les magistrats avaient décidé eux aussi un contrôle médical de l'ex-chef du gouvernement et les experts mandatés ont conclu que Silvio Berlusconi souffrait de cette inflammation mais qu'elle n'était pas de nature à l'empêcher de participer au procès. Dans le procès Rubygate, qui a débuté en avril 2011, M. Berlusconi est accusé d'avoir rémunéré en 2010 une dizaine de prestations sexuelles d'une jeune Marocaine, Karima El Mahroug, surnommée "Ruby la voleuse de coeurs", mineure à l'époque, un délit puni par la prison en Italie. Le Cavaliere risque jusqu'à trois ans de prison pour prostitution de mineure et douze ans pour abus de pouvoir, car il est en outre accusé d'avoir fait pression sur la préfecture de police de Milan pour qu'elle libère Ruby, interpellée pour un larcin en mai 2010. (DEL)

Nos partenaires