Roumanie: une ex-ministre condamnée à cinq ans de prison pour corruption

27/01/14 à 16:58 - Mise à jour à 16:58

Source: Le Vif

(Belga) Une ex-ministre roumaine, Monica Iacob Ridzi, a été condamnée en première instance lundi à cinq ans de prison ferme pour corruption et abus de fonction dans une affaire ayant causé un préjudice de 650.000 euros à l'Etat, a-t-on indiqué de source judiciaire.

Mme Ridzi, ministre des Sports et de la Jeunesse entre décembre 2008 et juillet 2009 dans le gouvernement de centre droit, était accusée d'avoir attribué "de manière illégale" des contrats à des tarifs surévalués à des entreprises privées pour l'organisation de la journée nationale de la jeunesse, causant un préjudice d'environ 650.000 euros au budget de son ministère. Elle avait également utilisé les ressources du ministère pour faire sa promotion personnelle, selon le Parquet national anticorruption (DNA). L'ancienne ministre, qui avait par la suite tenté d'effacer les traces informatiques de ces malversations, a rejeté ces accusations. Un de ses conseillers de l'époque, Ioana Varsta, a écopé de la même peine. Soumise à une stricte surveillance par Bruxelles, la justice roumaine a gagné en efficacité ces dernières années: le nombre de condamnés définitifs pour corruption de haut niveau est passé de 155 en 2006 à plus de 1.000 en 2013, selon le DNA. Parmi eux figurent plusieurs ministres, magistrats, policiers et même un ex-Premier ministre, Adrian Nastase, condamné par deux fois à de la prison ferme, une première depuis la chute du communisme en 1989. (Belga)

Nos partenaires