Roumanie: nouvelle peine de prison ferme pour l'ex-Premier ministre Adrian Nastase

06/01/14 à 16:58 - Mise à jour à 16:58

Source: Le Vif

(Belga) L'ancien Premier ministre roumain Adrian Nastase a été condamné en appel lundi à quatre ans de prison ferme pour corruption et chantage et devra retourner derrière les barreaux dix mois après avoir été remis en liberté dans le cadre d'une autre affaire.

Roumanie: nouvelle peine de prison ferme pour l'ex-Premier ministre Adrian Nastase

L'ex-chef du gouvernement social-démocrate entre 2000 et 2004 n'était pas présent dans la salle au moment de la lecture du jugement par la Haute Cour de Justice et de Cassation. M. Nastase, 63 ans, était accusé d'avoir reçu des pots-de-vin d'un montant total de 630.000 euros, sous la forme de biens importés de Chine et de travaux non remboursés sur deux de ses propriétés, de la part de la patronne d'une société de BTP, nommée par la suite à la tête de l'Inspection des travaux publics. Il était également accusé de chantage à l'encontre d'un ancien consul de Roumanie à Hong Kong, Ioan Paun, principal témoin à charge dans ce procès. M. Nastase a toujours rejeté ces accusations, affirmant qu'il était victime de "poursuites politiques". Son épouse, Daniela, a pour sa part été condamnée à trois ans de prison avec sursis pour utilisation de faux documents. Selon les procureurs, entre 2002 et 2004, les Nastase avaient remis personnellement ou par le biais d'intermédiaires quelque 700.000 dollars au consul à Hong Kong, chargé de s'occuper de leurs achats. Au total, une douzaine de conteneurs remplis de biens destinés au couple avaient été envoyés par la mer en Roumanie, avec de fausses factures. Inquiet de la disponibilité de M. Paun à coopérer avec les enquêteurs, M. Nastase avait menacé de laisser filtrer l'allégation selon laquelle le diplomate était un agent des services secrets. Ces menaces lui ont valu la condamnation pour chantage. (Belga)

Nos partenaires