Rik Torfs (CD&V): "le cordon sanitaire fait le succès de Bart De Wever"

02/01/13 à 09:41 - Mise à jour à 09:41

Source: Le Vif

(Belga) Invité de Matin Première, le sénateur CD&V Rik Torfs a estimé mercredi que la stratégie du cordon sanitaire, empêchant l'accession au pouvoir du Vlaams Belang en Flandre, était une erreur et qu'elle a eu des "conséquences très négatives".

"Ce cordon sanitaire, je l'ai défendu pendant très longtemps mais je constate qu'il a eu deux conséquences très négatives", a ainsi expliqué le sénateur sur les ondes de La Première. Premièrement, le cordon sanitaire a provoqué la "frustration des nationalistes en général en Flandre. Ils ont été exclus et cela explique en partie le succès fou de Bart De Wever". Ensuite, cela a donné comme résultat "le statu quo absolu au sein des partis traditionnels flamands." Selon Rik Torfs, Bart De Wever peut être considéré comme un enfant du cordon sanitaire: "Sans le cordon sanitaire, il n'aurait jamais été là où il est, parce que les nationalistes auraient été mieux représentés et puis les partis traditionnels auraient dû mieux s'organiser." Le sénateur et professeur de droit canon à la KUL plaide donc pour l'abandon progressif de ce cordon. "Je crois que le cordon sanitaire doit être au fur et à mesure oublié parce que cela stigmatise une grande partie de la population flamande", a-t-il justifié. Le débat sur l'attitude des partis démocratiques flamands vis-à-vis du Vlaams Belang est revenu au devant de l'actualité après les négociations difficiles pour la formation d'une majorité dans la commune de Denderleeuw. Dans cette commune, le Vlaams Belang, qui dispose de trois élus, se retrouve en position d'arbitre car aucune issue n'a été trouvée à l'affrontement entre deux blocs rivaux, sp.a/Open Vld Plus et CD&V/N-VA. (JAV)

Nos partenaires