Réunion conjointe de parlements: étonnement à la Communauté française

19/03/13 à 18:56 - Mise à jour à 18:56

Source: Le Vif

(Belga) Le parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a marqué son étonnement après la curieuse fin de non-recevoir adressée par le président du parlement flamand, Jan Peumans, à l'assemblée francophone.

"Les courriers sont toujours envoyés avec la double dénomination parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Parlement de la Communauté française. Pour certains courriers à caractère juridique, la dénomination 'Communauté française' est en effet toujours d'usage", a indiqué le greffier du parlement au nom du président de l'assemblée, Jean-Charles Luperto. Pour le reste, M. Luperto dit vouloir se concentrer sur le fond du dossier concerné. Les deux Communautés ont conclu le 7 décembre dernier un accord de coopération en matière culturelle. Pour en préparer la mise en oeuvre, les parlementaires flamands envisageaient une réunion conjointe des commissions compétentes provenant des deux côtés de la frontière linguistique. M. Peumans a transmis par écrit cette proposition à M. Luperto. Qui a répondu positivement, allant même jusqu'à inviter M. Peumans et le parlement flamand à se rencontrer au "Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles". Mais cette dénomination - adoptée unilatéralement par les francophones en avril 2011 pour remplacer celle de Communauté française de Belgique - n'est pas inscrite dans la Constitution. Lundi, M. Peumans a envoyé un courrier au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour lui faire savoir qu'il ne pouvait considérer sa lettre de réponse comme officielle, puisqu'elle utilise cette dénomination contestée par les partis flamands, et qu'il ne pouvait donc y donner suite. (NBA)

Nos partenaires