Réunion à Addis Abeba pour financer la force africaine en Centrafrique

01/02/14 à 18:41 - Mise à jour à 18:41

Source: Le Vif

(Belga) Les dirigeants africains, réunis samedi à Addis Abeba dans le but de lever des fonds en faveur de la Misca (mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine), ont promis 315 millions de dollars en faveur de leur force militaire en Centrafrique, pays déchiré par des violences meurtrières dont ils craignent qu'elles ne déstabilisent la région.

Ces promesses sont bien en-deçà des 410 millions de dollars jugés nécessaires par l'Union africaine (UA) pour financer pendant une année supplémentaire la force africaine en Centrafrique, la Misca. Au total, les 10 pays de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale (CEEAC) ont promis à eux seuls 100 millions de dollars, selon le président du Congo, Denis Sassou Nguesso. L'Union européenne a promis près de 200 millions d'euros pour la sécurité et l'organisation d'hypothétiques élections d'ici l'année prochaine. Elle a aussi décidé de dépêcher 500 hommes. Le Belge Louis Michel, envoyé spécial du Secrétaire général de la Francophonie pour la République centrafricaine Abdou Diouf, a déclaré que le déploiement de la Misca est une étape importante du processus de normalisation de la situation (...) en RCA. Toutefois, il a également dit "prendre acte de la demande de la Présidente de la Transition, Catherine Samba Panza, du déploiement d'une mission de maintien de la paix des Nations Unies. Pour l'OIF une telle mission n'est pas à exclure". (Belga)

Nos partenaires