Réuni en congrès, ProBruxsel se lance dans la campagne, plus régionaliste que jamais

22/04/14 à 22:17 - Mise à jour à 22:17

Source: Le Vif

(Belga) La formation régionaliste bruxelloise ProBruxsel s'est lancée mardi soir dans la campagne électorale au cours d'un congrès organisé à Watermael-Boitsfort. Face à l'impossibilité de présenter une liste bilingue, ProBruxsel présentera une liste francophone et une autre néerlandophone, comme en 2009.

Les listes ne sont pas encore complètes, mais il est établi que, côté francophone, elle sera emmenée par son président Philippe Delstanche qui précédera l'historienne de formation Caroline Sägesser, active durant une douzaine d'années au Centre de Recherche et d'Information Socio-Politique (CRISP). Le premier suppléant sera Nicolas Vandernoot, ingénieur civil de l'ULB et Licencié en gestion (Solvay). La liste néerlandophone sera emmenée par Maurice Seewalt, ex-porte-parole de Bruxelles Air Libre et militant actif de l'Appel aux bruxellois signé par 10.000 personnes, au cours de la période de plusieurs années d'incertitude institutionnelle qui a précédé l'actuelle législature. La deuxième de liste sera Christa Debecq et le premier suppléant sera l'échevin de la commune de Watermael-Boitsfort Jan Verbeke. Comme en 2009, ProBruxsel milite pour une régionalisation accrue de Bruxelles dans l'intérêt de tous ses habitants. Elle juge les accords institutionnels insuffisants pour Bruxelles, qui dépend trop des communautés par exemple en matière d'enseignement ce qui a notamment pour effet de freiner l'émergence d'écoles et de jeunes gens bilingues. Autre caillou restant toujours dans la chaussure de la Région-capitale: son impossibilité actuelle de se donner des marges de manoeuvre financières en raison du fait que l'impôt n'est pas prélevé sur le lieu du travail, déplore ProBruxsel. Celle-ci défend des objectifs dans chacun des grands domaines de compétences de la Région à commencer par l'emploi, l'activité économique, le logement et la mobilité dans une perspective d'émancipation des habitants avant tout. Cette formation continue de plaider pour l'autonomie constitutive de la Région en ce compris le droit de réduire le nombre de députés régionaux. (Belga)

Nos partenaires