Résolution bancaire - Les ministres européens ont avancé mais devront se revoir

11/12/13 à 01:25 - Mise à jour à 01:25

Source: Le Vif

(Belga) Les ministres des Finances de l'Union européenne ont avancé mardi soir dans leurs discussions sur le second pilier de l'union bancaire, le mécanisme chargé de régler le sort des banques défaillantes de la zone euro, mais devront se revoir mercredi 18 pour parvenir à un accord.

Les ministres des 28 ont accompli des "progrès décisifs ce soir", a indiqué le commissaire européen chargé des Services financiers, Michel Barnier, sur son compte Twitter. Ils n'ont cependant pas réussi à boucler leurs difficiles négociations sur le mécanisme de résolution des banques, qui doit permettre de régler le sort des banques en difficultés de la zone euro en évitant autant que possible de recourir à l'argent public. Ils devraient se revoir mercredi 18, à la veille d'un sommet européen, ont indiqué plusieurs sources. Les ministres ont obtenu les "bases d'un accord en particulier sur le champ d'application, la base juridique" du nouveau mécanisme, ainsi que sur une "mutualisation progressive" du futur fonds européen de résolution, a twitté M. Barnier. Plusieurs ministres, à l'instar du Français Pierre Moscovici ou de l'Espagnol Luis De Guindos, avaient dit espérer parvenir au moins à un accord politique mardi, quitte à laisser pour plus tard les détails techniques. "Nous avons fait beaucoup de chemin", a déclaré leur homologue allemand Wolfgang Schäuble à la sortie de la réunion, jugeant "important de parvenir à un accord cette année". Les ministres doivent en effet se mettre d'accord d'ici la fin de l'année pour que le texte puisse être définitivement adopté avant les élections européennes de mai 2014. "Le point le plus important est que nous avons comme objectif --et espérons que cela n'arrivera pas-- que si une banque est en difficulté, ce ne seront pas les contribuables mais les créditeurs qui en supporteront le coût", a-t-il dit. "Nous sommes tous tombés d'accord pour dire que les capitales devaient encore vérifier quelques éléments, que des détails précis devaient être préparés pour que nous puissions parvenir à l'accord politique final la semaine prochaine", a-t-il indiqué. (Belga)

Nos partenaires