Réseaux transeuropéens de transport - Flandre, Wallonie, France et Pays-Bas s'engagent pour le projet Seine-Escaut

17/10/13 à 16:44 - Mise à jour à 16:44

Source: Le Vif

(Belga) La Flandre, la Wallonie, la France et les Pays-Bas coopéreront pour obtenir le cofinancement européen le plus élevé possible (jusqu'à 40%) afin de débloquer les projets nécessaires à la liaison fluviale à grand gabarit Seine-Escaut, ont-ils convenu jeudi en signant la "Déclaration de Tallinn".

Cet accord a été passé en marge du dévoilement par la Commission européenne, jeudi dans la capitale estonienne, de neuf projets de réseaux transeuropéens de transports, auxquels elle va consacrer les 26 milliards d'euros alloués pour les transports dans le budget européen 2014-2020, afin de mieux relier tous les pays de l'UE et accélérer le désenclavement. Parmi ces neuf projets, la liaison Seine-Escaut doit joindre les ports maritimes de la façade Atlantique jusqu'au Rhin et au Danube, en passant par les bassins industriels wallons et flamands. Dans leur déclaration commune, la Flandre, la Wallonie, la France et les Pays-Bas affirment leur engagement à mettre chacun tout en oeuvre sur son territoire pour réaliser ce projet. En Wallonie, il concerne notamment la mise à gabarit de la traversée de Tournai, dont l'historique Pont des Trous. Des travaux sont projetés à Comines (Lys mitoyenne), sur les barrages de Kain et Hérinnes (Haut Escaut), aux écluses d'Hensies et Pommeroeul (canal Pommeroeul-Condé), sur le canal Nimy-Blaton, sur le canal du Centre (écluse à Obourg), sur le canal Bruxelles-Charleroi (nouvelles écluses à Viesville, Gosselies et Marchienne-au-Pont) ainsi que sur la Basse Sambre (écluse d'Auvelais), selon le Service public de Wallonie (SPW). En décembre dernier, le gouvernement wallon avait appelé la France à adopter une position claire sur le projet, rappelant notamment la convention régissant la réouverture du canal Pommeroeul-Condé. Il s'inquiétait d'une remise en question outre-Quiévrain du creusement d'un canal de 106 km entre Cambrai et Compiègne. En Flandre, le trajet passe principalement par la Lys et le Ringvaart (canal circulaire) de Gand, avec la construction d'une nouvelle écluse à Terneuzen et des projets sur les canaux Roulers-Lys et Bossuit-Courtrai, qui relie l'Escaut à la Lys, selon la ministre flamande Hilde Crevits. (Belga)

Nos partenaires