Réseau 4G - De Wolf juge la proposition d'Huytebroeck irréaliste

18/02/13 à 18:18 - Mise à jour à 18:18

Source: Le Vif

(Belga) Le chef du groupe MR au parlement bruxellois, Vincent De Wolf, a jugé lundi irréaliste la proposition de réglementation de la ministre bruxelloise de l'Environnement en vue de l'installation du réseau 4G à Bruxelles. Il a annoncé qu'il en ferait une autre.

Evelyne Huytebroeck a annoncé lundi qu'elle déposerait d'ici une quinzaine de jours une proposition visant à adapter la législation bruxelloise en la matière. Le respect de la norme de 3 Volts/mètre sera vérifié par paquets (réseaux 2 et 3G, d'une part; le 4G d'autre part), a-t-elle expliqué. "Cette proposition apparaît hautement irréaliste. Elle ne répondrait que très provisoirement à l'évolution permanente de la téléphonie mobile et nécessiterait le développement quasi-entier d'un réseau secondaire d'antennes émettrices sur l'ensemble du territoire de la Région bruxelloise", a commenté le chef de file libéral. Pour Vincent De Wolf, cela semble particulièrement inconciliable avec le seuil des 3 Volts/m commun aux différents opérateurs. Selon lui, dans la pratique déjà, le "maintien dogmatique d'un tel taux d'émission maximale" a déjà pour effet que d'ici quelques mois, à l'échéance de la période de 2 années laissées aux opérateurs pour mettre leurs infrastructures 2G et 3G en conformité - ce qui est loin d'être fait-, le réseau de téléphonie mobile à Bruxelles connaîtra de graves lacunes. Par ailleurs, Vincent De Wolf s'interroge quant à la sécurité juridique de la formule de la ministre consistant à modaliser l'ordonnance par la voie d'un arrêté réglementaire. "Aujourd'hui, les opérateurs se bornent à investir quelque 180 millions d'euros par an en Région wallonne et en Région flamande", s'est-il plu à souligner. De son côté, le MR prendra une initiative parlementaire visant à modifier l'ordonnance actuelle et à "rassembler les formations politiques soucieuses du développement économique et technologique de notre Région", a encore dit le député-bourgmestre MR d'Etterbeek. Selon lui, la proposition d'ordonnance libérale permettra, non sans prémunir le principe de précaution sanitaire, le développement de la 4G à Bruxelles et le maintien d'une couverture de téléphonie mobile digne d'une capitale internationale. (MUA)

Nos partenaires