RER - "Reynders joue les matamores dans la presse mais les toutous au CA de la SNCB"

13/03/13 à 17:42 - Mise à jour à 17:42

Source: Le Vif

(Belga) L'ex-ministre bruxellois et nouveau chef du groupe cdH au parlement bruxellois Benoit Cerexhe, s'est dit "amusé", voire "agacé" par l'annonce du vice-Premier ministre MR et président du MR bruxellois, Didier Reynders, de voir le RER opérationnel à Bruxelles d'ici 2020.

"Didier Reynders joue les matamores dans la presse mais les toutous au Conseil d'Administration de la SNCB", a ainsi affirmé Benoît Cerexhe, soulignant que "seuls les administrateurs cdH au CA du groupe SNCB ont refusé de marquer leur accord au Projet de Plan d'Investissement de la SNCB tel que discuté actuellement" - et qui prévoit l'horizon 2025 pour le RER -. "Où étaient les administrateurs du MR lors de l'adoption par le groupe SNCB de ce Plan Pluriannuel d'Investissement?", a-t-il demandé. Dans les colonnes du quotidien Le Soir, et sur le plateau de l'"Interview" (TéléBruxelles), Didier Reynders s'est prononcé mercredi en faveur d'une accélération des travaux en faveur du RER, estimant que celui-ci pourrait être effectif en 2020 et non en 2025 comme cela est prévu, quitte à revoir le plan d'investissement de la SNCB. D'après Benoît Cerexhe, le terme de 2020 pour le RER à Bruxelles est contraire à toutes les positions défendues jusqu'à présent par les Bruxellois, qui ont toujours plaidé pour que la mise en oeuvre du RER à Bruxelles soit effective en 2018 au plus tard. "Le néo-Ucclois Didier Reynders semble prendre connaissance de dossiers dont il n'avait jamais soupçonné l'existence jusqu'à présent", a ajouté le chef du groupe cdH. (JDD)

Nos partenaires