Report de l'affaire des journalistes poursuivis pour possession de matériel d'écoute

17/01/14 à 17:59 - Mise à jour à 17:59

Source: Le Vif

(Belga) La chambre du conseil de Bruxelles se penchera finalement le 28 février prochain sur le cas de trois journalistes et d'un photographe de presse qui auraient été en possession de matériel permettant d'écouter les communications sur le réseau Astrid de la police et des services de secours. Le dossier, qui aurait dû être examiné ce vendredi, a été reporté. Le parquet de Bruxelles demande le renvoi de huit personnes devant le tribunal correctionnel: les quatre intéressés et quatre autres individus poursuivis pour les mêmes raisons.

Fin août 2011, des enquêteurs de la police judiciaire fédérale de Bruxelles avaient perquisitionné une salle de rédaction et les domiciles de plusieurs journalistes qu'ils soupçonnaient d'être en possession de scanners permettant d'intercepter les communications sur le réseau Astrid. Une perquisition avait également été menée au domicile de l'homme qui aurait fourni ces scanners aux journalistes. La police avait non seulement saisi le matériel d'écoute, mais également des ordinateurs et téléphones portables. A l'époque, la Vlaamse Vereniging van Journalisten (l'association flamande des journalistes professionnels) avait critiqué ces actions, mais la chambre des mises en accusation de Bruxelles avait rétorqué que les saisies et perquisitions effectuées étaient conformes à la loi. Au terme de l'instruction du juge Patrick De Coster, le parquet a décidé de poursuivre huit personnes. la chambre du conseil doit maintenant trancher sur leur renvoi ou non devant le tribunal correctionnel. (Belga)

Nos partenaires