Réorganisation de la police - Les syndicats plutôt positifs ou dans l'expectative concernant la réforme de la police

24/07/13 à 16:42 - Mise à jour à 16:42

Source: Le Vif

(Belga) Des syndicats policiers ont réagi mercredi avec prudence, d'autres plutôt positivement, à l'accord survenu lundi soir au comité ministériel restreint concernant la réforme de leurs services.

Réorganisation de la police - Les syndicats plutôt positifs ou dans l'expectative concernant la réforme de la police

Plusieurs organisations syndicales auraient toutefois préféré qu'un seul directeur soit conservé par arrondissement judiciaire. Elles attendent également les discussions sur le volet social de la réorganisation, "qui manque encore de clarté". "Nous sommes contents que les choses aient enfin avancé", explique la CSC Police. Le syndicat chrétien affirme qu'il insistera sur l'accompagnement du personnel, mais ne semble pas dérangé par l'idée de garder deux directeurs par arrondissement judiciaire. La CGSP déplore par contre cette décision : "Le nombre de mandats sera effectivement réduit, mais le manque de cohérence dans le pouvoir reste." Le SLFP, tout aussi mitigé au sujet du duo de directeurs, constate quant à lui que plusieurs points doivent encore être travaillés et négociés avec les syndicats. "Le SLFP Police mettra l'accent, d'une part sur la capacité, qui doit aller vers les unités opérationnelles, et d'autre part sur les mesures sociales pour les membres du personnel", indique le communiqué du syndicat libre de la fonction publique. Le SNPS (Syndicat national du personnel de police et de sécurité) pointe également le travail qu'il reste à fournir. "C'est un catalogue d'intentions, sans précisions l'application pratique des choses", explique le syndicat au sujet de l'accord fédéral. Il juge des négociations particulièrement nécessaires concernant la flexibilité accrue du personnel, qui pourrait être synonyme de nouveau lieu de travail pour certains. La petite organisation syndicale neutre Sypol.be est la plus positive dans sa réaction. Les syndicalistes se déclarent contents que "la raison ait triomphé" et vont reconsidérer leur préavis de grève, assurent-ils. (Belga)

Nos partenaires