Relatif retour au calme en Bosnie

08/02/14 à 19:31 - Mise à jour à 19:31

Source: Le Vif

(Belga) Le calme semblait revenu samedi en Bosnie, où seuls de petits rassemblements ont eu lieu après trois jours de violentes manifestations contre la pauvreté et la mauvaise gestion politique qui ont fait plus de 250 blessés. Malgré l'apaisement, un fort mécontentement persiste dans la population vis-à-vis du pouvoir. Des centaines de personnes, contestataires et simples badauds, se sont rassemblées sans incidents à Bihac (nord-ouest), à Konjic (sud) ou encore dans la capitale Sarajevo.

Le calme était aussi revenu à Tuzla (nord-est), Mostar (sud) et Zenica (centre), théâtre de violences sans précédent depuis la fin de la guerre intercommunautaire de 1992-95 qui avait fait 100.000 morts. Des hooligans qui avaient rejoint des milliers de manifestants avaient saccagé et incendié des immeubles de l'administration de l'Etat. Sous la pression de la rue, les chefs des administrations régionales de Sarajevo, Tuzla et Zenica ont présenté leur démission. Ces manifestations illustrent l'exaspération de la population face à la corruption qui gangrène la société et face à une classe politique engluée dans des querelles politiciennes et incapable de redresser l'économie sinistrée de la Bosnie, où le chômage touche 44% de la population active. Le mouvement est parti de Tuzla, jadis la plus importante ville industrielle de Bosnie mais où des dizaines d'entreprises ont été ruinées en raison des privatisations ou sont en faillite. (Belga)

Nos partenaires