Relance - Le pacte de compétitivité se fait attendre

06/11/13 à 12:16 - Mise à jour à 12:16

Source: Le Vif

(Belga) Le comité de concertation n'a pas encore abouti à un accord sur l'adoption d'une stratégie de relance associant le fédéral et les Régions. Le labeur se poursuivra néanmoins dans les semaines qui viennent au sein de groupes de travail. Le temps presse: à entendre le ministre-président flamand, Kris Peeters, si rien n'est décidé avant la fin de l'année, il sera trop tard. Une nouvelle réunion est prévue le 27 novembre.

Relance - Le pacte de compétitivité se fait attendre

Deux mesures focalisent l'attention: les zones franches et la diminution de la TVA sur l'électricité. Sur le premier point, le ministre-président wallon, Rudy Demotte, a dit sa préférence pour une approche sectorielle, soutenant par exemple l'innovation technologique, plutôt que territoriale par laquelle des zones géographiques bénéficieraient d'un régime préférentiel. "Comme c'est formulé aujourd'hui, cela ne nous paraît pas une bonne proposition", a-t-il dit. La TVA sur l'électricité bute sur un désaccord au sein de la majorité depuis un mois. Toutes les données techniques sont connues, a fait remarquer le vice-premier ministre MR, Didier Reynders. "C'est maintenant une décision politique qu'il faut prendre. Au fédéral, on se rapproche de cette décision", a-t-il affirmé. Le point semble susciter des problèmes entre Régions et le fédéral. Au fédéral, certains partis souhaitent que les entités fédérées compensent financièrement l'effet des mesures prises par le fédéral, comme la baisse de la TVA sur l'électricité qui pourrait, par exemple, profiter aux écoles. "Les entités fédérées ont entendu les arguments mais elles ont fait remarquer qu'elles contribuaient aussi par leur plan de relance à soulager les finances fédérales", a expliqué M. Demotte. (Belga)

Nos partenaires