Réforme du chômage - Recours du cdH d'Andenne qui accuse Eerdekens d'instrumentaliser le personnel communal

05/03/14 à 15:41 - Mise à jour à 15:41

Source: Le Vif

(Belga) Le groupe cdH-IC d'Andenne a introduit mercredi un recours auprès du ministre des Pouvoirs Locaux, Paul Furlan, contre la décision du collège de fermer les services communaux lundi pour permettre aux fonctionnaires qui le souhaitent d'aller manifester à Namur à l'appel de la FGTB contre les mesures fédérales de réforme du chômage.

Selon le cdH (opposition), le bourgmestre Claude Eerdekens instrumentalise le personnel communal et atteint à la gouvernance et l'éthique. "Le collège utilise indirectement l'argent public et se donne une façade de solidarité pour réitérer son éternel refrain quant à la responsabilité exclusive des autres niveaux de pouvoir dans la situation des finances communales", indique le parti. Pour le cdH, même si les transferts de charges initiés au niveau fédéral pèsent indubitablement sur les pouvoirs locaux, la situation financière d'Andenne est d'abord imputable à la mauvaise gestion de la majorité. Cette décision pose aussi un problème de droit. Le collège met à mal le principe de continuité du service public car même si un service minimum est assuré lundi, cette fermeture se répercutera sur l'intérêt général. "Le collège trahit son obligation de neutralité en se ralliant à la cause d'un mouvement syndical, dont la démarche est par nature partiale. Face à un service public confisqué par les socialistes andennais, c'est même le principe constitutionnel d'égalité entre les citoyens qui est menacé", poursuit le cdH. C'est également un problème démocratique puisque "de nombreux agents communaux ont l'impression qu'il s'agit d'une instruction du collège". "C'est une forme d'intimidation et une atteinte à la liberté d'opinion", poursuit le cdH. (Belga)

Nos partenaires