Réforme des services de pompiers - On avance, assure Mme Milquet, les communes restent inquiètes sur le financement

09/07/13 à 20:29 - Mise à jour à 20:29

Source: Le Vif

(Belga) La ministre de l'Intérieur, Joëlle Milquet, a exprimé mardi sa volonté de mener à bien d'ici la fin du mois de septembre un élément essentiel de la réforme des services de secours, à savoir le statut des pompiers, en dépit d'"inquiétudes" sur le financement émanant notamment de l'Union des Villes et des Communes de Wallonie (UVCW).

Réforme des services de pompiers - On avance, assure Mme Milquet, les communes restent inquiètes sur le financement

L'entrée en vigueur du nouveau statut complet - tant pour les pompiers professionnels que volontaires - est prévue à partir du 1er janvier 2015, pour un coût de 29 millions d'euros la première année et avec un financement progressif pluriannuel décidé jusqu'en 2018 et porté cette année à 46 millions d'euros, a-t-elle expliqué à l'agence BELGA après une réunion à son cabinet à Bruxelles avec l'UCCM et son pendant flamand, la VVSG. "L'objectif est de finaliser le statut d'ici fin septembre", a ajouté Mme Milquet (cdH), expliquant qu'il lui fallait à la fois négocier avec les syndicats, avec les villes et communes et avec les fédérations de pompiers - qui n'ont pas la même vision sur la réforme. Le président de l'UVCW, le bourgmestre de La Louvière, Jacques Gobert (PS), a néanmoins fait part de ses "inquiétudes" à propos des conséquences financières de la réforme pour les communes, ajoutant qu'il restait "beaucoup d'inconnues", notamment en ce qui concerne les surcoûts liés à la formation des pompiers et à la fin de carrière. "Le statut a été fait en fonction du budget" disponible, a-t-il indiqué à l'agence BELGA. Les syndicats CSC, CGSP et SLFP ont quant à eux annoncé mardi qu'ils renonçaient à mener des actions le 21 juillet, jour de la Fête nationale, couplée cette année à l'abdication du roi Albert II et à la prestation de serment de son fils, le prince héritier Philippe, dans l'attente de la reprise des discussions lors de la quatrième semaine du mois d'août. (Belga)

Nos partenaires