Réforme de la SNCB: "moi aussi je veux intégrer", rappelle Paul Magnette

25/08/12 à 13:25 - Mise à jour à 13:25

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre des Entreprises publiques Paul Magnette a rappelé samedi la volonté qui est la sienne d'intégrer les entités du groupe SNCB et demandé de ne pas dépeindre sa réforme comme un projet de scission.

Réforme de la SNCB: "moi aussi je veux intégrer", rappelle Paul Magnette

Selon L'Echo, une étude commanditée par la Communauté européenne du rail (CER) contredit le modèle de "scission en deux sociétés" proposé par M. Magnette (PS), estimant que la séparation "verticale" en deux entités distinctes peut conduire à des coûts additionnels. Paul Magnette n'a pas encore pris connaissance de cette étude, mais il s'étonne que l'on dépeigne la réforme comme un projet de scission. "Les deux sociétés (SNCB voyageurs et Infrabel, le gestionnaire du réseau, ndlr) existent déjà ! Actuellement, avec la Holding, on a un modèle à deux entités et demie", fait observer le ministre, interrogé en marge des rencontres d'été du PS au Grand Hornu. "Moi aussi je veux intégrer, en supprimant la Holding, en ayant un statut unique, une convention paritaire unique, un régulateur unique, etc", rappelle-t-il. "Il faut une seule société de chemin de fer en donnant la primauté à la SNCB, et une autre qui travaille pour elle!", résume le ministre. La réforme de la structure du groupe SNCB est un des gros dossiers que Paul Magnette souhaite boucler avant la fin de l'année, époque à laquelle il quittera le gouvernement fédéral s'il est en position de devenir bourgmestre de Charleroi après les élections communales. (PVO)

Nos partenaires