Réforme de l'Etat - Les huit partis ont osé prendre leurs responsabilités

09/07/13 à 20:52 - Mise à jour à 20:52

Source: Le Vif

(Belga) Le Comité de mise en oeuvre des réformes institutionnelles (Comori) a achevé mardi la traduction en textes de loi de l'accord sur la 6ème réforme de l'Etat. Tant le Premier ministre que les secrétaires d'Etat aux réformes institutionnelles et les représentants des huit formations se sont réjouis de ce travail accompli qui, à les entendre, modifiera en profondeur le fonctionnement des institutions belges.

Réforme de l'Etat - Les huit partis ont osé prendre leurs responsabilités

"Les huit formations politique qui représentent deux tiers du parlement ont osé prendre leurs responsabilités. C'est une prise de responsabilité qui force le respect et l'admiration", a lancé le Premier ministre Elio Di Rupo au cours d'une conférence de presse. L'accord a été conclu en octobre 2011 après la plus longue crise politique qu'ait connu la Belgique. Près de vingt mois et des milliers d'heures de travail ont été nécessaires pour couler les réformes dans des textes. "Nous avons tenu parole: cette réforme de l'Etat déplace le centre de gravité de l'Etat fédéral vers les Régions et Communautés", a souligné M. Di Rupo. Les entités fédérées disposeront d'une plus grande autonomie et de compétences accrues - qui touchent des pans importants des allocations familiales, de la politique de l'emploi, des soins de santé ou de l'accueil des personnes âgées. Le montant total des transferts atteint 20 milliards d'euros. Les moyens propres des Régions et Communautés passeront de 45 à 65 milliards d'euros, soit une augmentation de plus de 40 pc. Un accord a été finalisé mardi sur volet le plus complexe de l'accord: la loi spéciale de financement (LSF) qui organise les flux financiers entre le fédéral et les entités fédérées. Elle donnera aux Régions une autonomie fiscale portant sur 12 milliards d'euros. (Belga)

Nos partenaires