Réforme de l'enseignement supérieur: le réseau des Villes et Provinces soutient Marcourt

09/01/13 à 17:40 - Mise à jour à 17:40

Source: Le Vif

(Belga) Le Conseil des pouvoirs organisateurs de l'enseignement officiel neutre subventionné (CPEONS), réseau de l'enseignement des Villes et des Provinces, s'est positionné mercredi en faveur du projet de réforme de l'enseignement supérieur du ministre Jean-Claude Marcourt (PS).

Réforme de l'enseignement supérieur: le réseau des Villes et Provinces soutient Marcourt

Le CPEONS "adhère largement à l'esprit de ce projet", a indiqué son administrateur délégué, Robero Galluccio, dans un communiqué. L'organisation en cinq pôles académiques permettra d'approfondir l'analyse des besoins spécifiques à un territoire, une démarche proche de celle des bassins de vie, des bassins de soins ou des bassins scolaires, fait-il valoir. En privilégiant les coorganisations et les codiplômations, on associera les expertises et les ressources de tous les acteurs, ce qui devrait aussi permettre de dégager des moyens supplémentaires pour d'autres besoins. Les trajectoires de plus en plus variées des étudiants (changement d'institutions, études à l'étranger, formation au long de la vie, etc) nécessitent une harmonisation minimale de l'organisation des études supérieures, objet de la seconde partie du projet de décret, relève le CPEONS. L'académie unique (ARES) disposera d'une vision globale de l'offre et de son évolution, "réelle plus-value évitant les doublons et des concurrences stériles et coûteuses". Les pôles faciliteront les échanges, la mise en commun des outils et des infrastructures, sans remettre en question les liens "historiques" entre institutions, selon M. Galluccio. Le CPEONS compte 6 des 20 Hautes Écoles, 5 des 16 Ecoles supérieures des arts et 45 des 102 établissements d'enseignement supérieur de promotion sociale en Communauté française. (PVO)

Nos partenaires