Réforme de l'enseignement supérieur - L'UWE demande à Marcourt d'intégrer davantage l'économie

08/01/13 à 18:22 - Mise à jour à 18:22

Source: Le Vif

(Belga) L'Union wallonne des Entreprises (UWE) a demandé mardi au ministre francophone de l'Enseignement supérieur Jean-Claude Marcourt - par ailleurs ministre wallon de l'Economie - d'intégrer davantage l'économie dans son projet de réforme de l'enseignement supérieur.

Réforme de l'enseignement supérieur - L'UWE demande à Marcourt d'intégrer davantage l'économie

"On ne trouve pas de référence dans le texte au caractère essentiel du rôle économique de l'enseignement", déplore l'UWE, tout en jugeant positive la participation des milieux économiques au conseil d'orientation de l'ARES, la future académie unique de recherche et d'enseignement supérieur. Autre manquement aux yeux de l'organisation entrepreneuriale, le projet de décret n'apporte pas de remède au manque d'étudiants dans certaines filières, ou de la surpopulation d'autres, par rapport aux possibilités du marché de l'emploi. L'organisation en cinq pôles géographiques pose des questions quant aux objectifs d'ouverture au monde et d'internationalisation et risque de produire un repli sur soi, craint l'UWE. L'Union réclame aussi des clarifications concernant l'articulation entre entreprises et établissements (contribution financière aux établissements, aide au développement des entreprises), l'influence de l'ARES sur la recherche à laquelle participent les entreprises, les spin-offs, etc. L'UWE demande d'être associée aux réflexions en cours. Le ministre Marcourt a répété mardi au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles que son projet était évolutif, et qu'il espérait avant la fin du mois un accord du gouvernement en première lecture pour pouvoir entamer les concertations formelles. (PVO)

Nos partenaires