Réforme de l'enseignement supérieur - L'Unécof salue les avancées positives du dernier projet Marcourt

17/01/13 à 17:37 - Mise à jour à 17:37

Source: Le Vif

(Belga) L'Union des Etudiants de la Communauté française (Unécof), qui s'était déclarée "sceptique" et "mitigée" à la mi-décembre quant au projet Marcourt de réforme de l'enseignement supérieur, a salué jeudi l'accord intervenu au gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

"La dernière version du texte intègre une série de revendications étudiantes telles que la suppression de la possibilité pour un établissement de pouvoir refuser l'inscription d'un étudiant pour manque de place, le gel du financement des écoles et le rôle des organisations représentatives communautaires (ORC) dans la nomination des étudiants à l'ARES" (l'académie unique, ndlr), indique l'Unécof. Cependant, l'Union restera attentive à "l'évolution de certains points délicats, concernant notamment la cohérence de la formation des étudiants, le risque de politisation excessive de l'enseignement supérieur ainsi que le respect des spécificités des types d'enseignement moins fréquentés". L'Unécof estime que ce projet de décret est une base acceptable de négociation. Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles s'est accordé jeudi sur une note du ministre Jean-Claude Marcourt réformant l'enseignement supérieur, préservant cinq pôles géographiques pour des compétences de proximité (infrastructures, etc), mais y ajoutant trois "interpôles" académiques, dont un Brabant wallon-Bruxelles. (FMA)

Nos partenaires