Réforme de l'enseignement supérieur - L'enseignement catholique salue les progrès du projet Marcourt

17/01/13 à 14:10 - Mise à jour à 14:10

Source: Le Vif

(Belga) Le Secrétariat général de l'enseignement catholique (SeGEC), qui avait marqué à la mi-décembre son opposition au projet Marcourt de réforme de l'enseignement supérieur, a jugé jeudi que l'accord intervenu jeudi au gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles alait dans la bonne voie.

Réforme de l'enseignement supérieur - L'enseignement catholique salue les progrès du projet Marcourt

"Des progrès significatifs ont été enregistrés sur les plans de la gouvernance, de la liberté d'association et de l'insécabilité du lien entre la Wallonie et Bruxelles", note le SeGEC dans un communiqué. "Les missions de l'ARES (l'académie unique, ndlr) ont été adaptées pour en faire avant tout un lieu de pilotage de l'enseignement et non un lieu d'exercice de missions qui sont celles des établissements eux-mêmes (distinction régulateur/opérateur), et la liberté d'association est mieux assurée", selon le SeGEC. Il soulève toutefois des questions liées à la portée, la nature et les exigences de la co-organisation et la co-diplomation, à la définition des missions des interpôles et pôles locaux et à la représentation des institutions d'enseignement supérieur dans les nouvelles instances. L'enseignement catholique s'est montré divisé ces dernières semaines sur le projet Marcourt, certaines universités (Namur, Saint-Louis) étant disposées à avancer sur le projet ministériel, tandis que l'UCL et plusieurs hautes écoles bloquaient. (BPE)

Nos partenaires