Réforme bancaire: Lamberts (Ecolo) dénonce le manque d'ambition du groupe Liikanen

02/10/12 à 17:32 - Mise à jour à 17:32

Source: Le Vif

(Belga) L'eurodéputé belge Philippe Lamberts (Ecolo) a salué mardi les propositions de réforme bancaire déposées par le "groupe Liikanen" d'experts européens, tout en déplorant leur manque d'ambition.

"Ce rapport brise le mythe de la banque universelle comme seul et unique modèle dans l'industrie financière et dessine certains contours de la réforme du secteur bancaire, dont la nécessité n'est plus à rappeler", a commenté M. Lamberts dans un communiqué. Parmi les points négatifs, l'eurodéputé note que les propositions "ne règlent en rien les problèmes engendrés pas l'existence de banques 'trop grandes pour faire faillite'". Il aurait été selon lui plus indiqué d'imposer une limitation de la taille des actifs détenus par les banques. M. Lamberts regrette aussi que les experts n'aient pas opté pour une séparation stricte entre activités de détail et d'investissements. S'il juge par ailleurs "intéressante à première vue" l'idée d'utiliser les obligations convertibles ("bail-in bonds" en anglais) pour le paiement de bonus, le député estime qu'elle "ne s'attaque pas au véritable problème" que sont "les rémunérations excessives caractéristiques du secteur bancaire". Le groupe Liikanen a remis mardi à la Commission européenne ses conclusions très attendues sur la réforme du secteur bancaire. A l'instar de ce qui est proposé aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, il suggère de séparer les activités spéculatives des activités de dépôt, mais ne va pas jusqu'à préconiser une scission complète des groupes bancaires. (MUA)

Nos partenaires