Référés Liège - L'interdiction de la manifestation "Morgi" est légale

07/03/14 à 16:52 - Mise à jour à 16:52

Source: Le Vif

(Belga) Le tribunal des référés de Liège a rendu sa décision vendredi après-midi dans le cadre du conflit qui oppose le Monde Sauvage d'Aywaille et la commune d'Aywaille aux organisateurs de la manifestation "Morgi", Jean-Michel Stas et l'asbl Wolf Eyes. Le juge a constaté que l'interdiction de manifester signifiée par la commune n'est pas illégale et a débouté les parties de leurs autres demandes.

Jean-Michel Stas et l'Asbl Wolf Eyes souhaitent rassembler le plus grand nombre de personnes afin de manifester devant le Monde Sauvage d'Aywaille le 15 mars prochain lors de l'ouverture officielle du parc. Cette manifestation, à laquelle est conviée l'organisation Gaia, est destinée à protester contre le sort réservé à "Morgi", la panthère des neiges abattue après s'être échappée de son enclos dans le parc. Quelque 400 personnes ont annoncé leur participation. La commune d'Aywaille a interdit par acte administratif la manifestation depuis le 6 février. Mais Jean-Michel Stas et l'asbl Wolf Eyes ont décidé de maintenir le rassemblement. C'est pourquoi le Monde Sauvage d'Aywaille cherchait à imposer à l'organisateur de cette manifestation d'appliquer la décision de la commune et d'expliquer publiquement sur internet l'annulation la manifestation. Le juge des référés a constaté que l'interdiction de manifester décidée par la commune d'Aywaille n'est pas illégale. La commune d'Aywaille pourra donc prendre toutes les mesures pour intervenir et faire respecter sa décision. Le Monde Sauvage d'Aywaille et la commune d'Aywaille ont par contre été déboutés de leurs demandes visant à interdire Jean-Michel Stas et l'asbl Wolf Eyes de parler de cet événement ou de leurs opinions sur internet. (Belga)

Nos partenaires