Recul de 20% de la délinquance juvénile en Fédération Wallonie-Bruxelles en 2012

24/01/14 à 07:22 - Mise à jour à 07:22

Source: Le Vif

(Belga) La délinquance juvénile a reculé de 20% en Wallonie et à Bruxelles entre 2011 et 2012nn ressort-il du bilan de la criminalité en la matière établi par Evelyne Huytebroeck, la ministre de la Jeunesse et de l'Aide à la jeunesse en Fédération Wallonie-Bruxelles (Ecolo). Cela correspond à 79.249 faits enregistrés il y a trois ans contre 62.626 en 2012, annonce vendredi Le Soir.

Ce sont principalement les atteintes à la propriété d'autrui (catégorie incluant le vol, l'extorsion, la destruction et dégradation de propriété et la fraude), délits qui représentent près de la moitié des dossiers, qui ont nettement moins occupé les magistrats, avec une baisse de 28% entre 2011 et 2012. Le nombre de faits de violence est en baisse d'environ un millier de cas, tandis que les parquets ont comptabilisé 12.562 faits d'agressions, soit 16% de moins que les 14.982 faits enregistrés en 2011. Les agressions sexuelles sont également en diminution. Alors que la justice a traité, en 2011, 1.823 plaintes pour viols et attentats à la pudeur, 1.755 dossiers l'ont occupée l'année suivante. On constate en revanche une augmentation des meurtres et assassinats: 88 ont été commis par des mineurs d'âge en 2012 contre 78 l'année précédente. La ministre attribue ces bons résultats au renfort des effectifs policiers et à la création de 23 places supplémentaires en IPPJ pour les délinquants faisant l'objet de mesures de placement. Évelyne Huytebroeck estime en outre que cette baisse enregistrée est un bon indicateur d'efficacité du dispositif de prise en charge des ados délinquants dans leur milieu de vie (SAMIO), mis en place en 2011. (Belga)

Nos partenaires