Rébellion dans l'est de la RDC - Le Sénat invite, le cas échéant, à des sanctions vis-à-vis du Rwanda et de l'Ouganda

19/03/13 à 16:42 - Mise à jour à 16:42

Source: Le Vif

(Belga) Le Sénat a adopté jeudi dernier une résolution invitant le gouvernement fédéral à prendre des sanctions vis-à-vis du Rwanda et de l'Ouganda si ces pays devaient persister à soutenir les groupes armés dans l'est de la République démocratique du Congo. Ces faits mis en relief par un panel d'experts de l'ONU sont réfutés par les deux Etats voisins de la RDC.

Mais au sein de la communauté internationale, nombreux sont cependant ceux qui donnent du crédit à cette thèse, notamment en Belgique. Le Sénat a voté jeudi dernier une résolution en ce sens. Originellement, le texte invitait le gouvernement belge à convertir, le cas échéant, certains des projets de la coopération pour le Rwanda et l'Ouganda en budgets pour les réfugiés dans l'est du Congo. Il est cependant apparu que cette demande ne saurait être rencontrée sur le plan technique. La résolution a dès lors été amendée. Dans sa version finale, le Sénat a demandé au gouvernement, "qu'en cas de poursuite des soutiens avérés aux groupes armés, dont le M23, d'envisager des sanctions à l'égard du Rwanda et de l'Ouganda, notamment à travers son aide budgétaire. Et ce, pour des programmes qui ne bénéficient pas aux populations civiles". (OCH)

Nos partenaires