RDC: vers une prochaine signature d'un accord entre le gouvernement et le M23

11/03/13 à 15:59 - Mise à jour à 15:59

Source: Le Vif

(Belga) Le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) et le mouvement M23 devraient prochainement signer un accord prévoyant la réintégration de rebelles dans l'armée et la dissolution de la rébellion, selon un "projet" d'accord dont l'AFP a obtenu une copie.

RDC: vers une prochaine signature d'un accord entre le gouvernement et le M23

Cet accord devrait être signé le 15 mars prochain. Etabli à l'issue de longues discussions à Kampala entre les deux délégations, il stipule également que le processus de décentralisation et de "gouvernance locale" soit accéléré. Le "projet" d'accord a été élaboré à l'issue des négociations ouvertes le 9 décembre dernier entre les deux camps sous l'égide de l'Ouganda. Elles avaient d'abord abouti à un constat sur les carences de l'accord de paix du 23 mars 2009, qui a intégré des groupes armés dans l'armée régulière. C'est en raison de l'application jugée partielle de cet accord que plusieurs officiers de l'armée congolaise avaient crée en mai dernier le Mouvement du 23 mars (M23). Ils ont rapidement conquis une partie de l'Est du pays, puis ont pris le 20 novembre Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu. Les rebelles du M23 ont quitté cette ville une dizaine de jours plus tard sous la pression des pays de la région et en échange de l'ouverture de négociations avec Kinshasa. Ces dernières semaines, une scission s'est produite au sein du mouvement, une partie étant favorable à un accord avec le gouvernement, alors que d'autres souhaitaient reprendre l'affrontement avec l'armée. Les premiers, emmenés par le chef militaire, le général Sultani Makenga, ont évincé les seconds, dirigés par l'ancien président politique Jean-Marie Runiga. (NLE)

Nos partenaires