RDC: une vingtaine d'autres Belges pourraient être évacués de Goma

19/11/12 à 21:42 - Mise à jour à 21:42

Source: Le Vif

(Belga) Le ministère des Affaires étrangères examine la possibilité d'évacuer une vingtaine de Belges de la région de Goma (est de la République démocratique du Congo), théâtre d'une offensive de la rébellion du Mouvement du 23 mars (M23), a indiqué lundi soir le chef de la diplomatie belge, Didier Reynders.

"On a encore reçu des appels d'une vingtaine de Belges qui ne s'étaient pas manifestés jusqu'à présent et avec lesquels nos services sont en contact pour voir comment les évacuer" vers le Rwanda tout proche, a-t-il affirmé à quelques journalistes en marge d'une réunion des ministres européens des Affaires étrangères à Bruxelles. M. Reynders a assuré que l'attaché militaire de l'ambassade de Belgique à Kigali (le lieutenant-colonel William Breuer, ndlr) se trouvait du côté rwandais de la frontière, à Gisenyi, pour les prendre en charge et les évacuer. Le Service public fédéral (SPF) Affaires étrangères avait indiqué dimanche que sept Belges étaient alors présents à Goma, le chef-lieu de la province du Nord-Kivu, menacée par l'avancée des rebelles du M23. Par mesure de sécurité, ces sept personnes avaient été invitées à se rendre vers le frontière rwandaise, située juste à côté de la ville congolaise, où l'ambassade belge au Rwanda "est en mesure de les assister dès la frontière", selon le porte-parole du département. Les Nations unies ont annoncé lundi l'évacuation mardi de leurs employés "non essentiels" de Goma. (GGD)

Nos partenaires