RDC: une incursion de militaires ougandais dans le district de l'Ituri

27/08/13 à 08:08 - Mise à jour à 08:08

Source: Le Vif

(Belga) Plus de 300 militaires ougandais occupent depuis dimanche la localité congolaise de Sisi, en province Orientale (nord-est de la République démocratique du Congo), après avoir réclamé le déplacement d'une barrière douanière proche de la frontière entre les deux pays, a rapporté mardi la radio onusienne Okapi, citant des sources locales.

RDC: une incursion de militaires ougandais dans le district de l'Ituri

Selon la société civile de Mahagi, des soldats ougandais ont débarqué dans cette localité congolaise dimanche vers 18h00 locales (même HB) avec deux chars de combat. Cette organisation citoyenne a dénoncé cette incursion et demandé au gouvernement de Kinshasa de sécuriser les frontières du pays dans cette zone. "Ils ont fait leur incursion avec deux chars de combats et des armes lourdes. La barrière de la localité de Sisi a été tamponnée par des chars des Ougandais qui avaient donné un ultimatum de 48 heures pour que la partie congolaise puisse enlever cette barrière qui, pour eux, constitue une provocation. Ils sont allés à Sisi, c'est en pleine RDC", a indiqué le secrétaire de la société civile, Jacques Unyuti, cité par Radio Okapi, parrainée par l'ONU. Ces militaires ougandais avaient, selon lui, lancé 48 heures plus tôt un ultimatum aux services douaniers congolais pour qu'ils enlèvent la barrière de Sisi. La tension montait depuis deux mois à la frontière congolo-ougandaise à Mahagi, dans le district de l'Ituri. En juin dernier, les autorités congolaises avaient déplacé la barrière douanière congolaise d'Assina de 400 mètres, la rapprochant de la frontière. Elles affirmaient vouloir ainsi lutter contre la fraude douanière. Accusant la RDC d'avoir violé la frontière, l'armée ougandaise a déployé des militaires dans le secteur. Les autorités du district ougandais de Zombo, frontalier du territoire de Mahagi, avaient donné aux autorités congolaises jusqu'au 23 août pour replacer ce poste frontière à sa position initiale. (Belga)

Nos partenaires