RDC : Un témoin du meurtre de Floribert Chebeya accable le président Kabila

17/10/12 à 10:28 - Mise à jour à 10:28

Source: Le Vif

(Belga) Le major Paul Mwilambwe, un policier congolais condamné à mort par contumace pour l'assassinat en 2010 du militant congolais des droits de l'homme Floribert Chebeya, a affirmé dans une interview diffusée mercredi par Radio France Internationale que ce meurtre avait été ordonné par le président Joseph Kabila, via le général Numbi.

Le major Mwilambwe précise ainsi ses accusations formulées dans le film "L'affaire Chebeya un crime d'Etat? " du réalisateur belge Thierry Michel. Paul Mwilambwe était le responsable des locaux où Floribert Chebaya, secrétaire exécutif de l'ONG "La Voix des sans-voix", a été assassiné. Il affirme que le militant des droits de l'homme a été étouffé au moyen d'un sac en plastique et de papier collant. Il dit également avoir vu le corps sans vie du chauffeur de Floribert Chebaya, qui n'a jamais été retrouvé. Toujours selon Paul Mwilambwe, Floribert Chebeya a été tué parce qu'il était "un témoin gênant" dans les massacres de Bundu Dia Kongo et de l'Equateur, qui auraient été opérés par des bataillons directement sous le commandement du général Numbi. Quelques jours après le meurtre du militant des droits de l'homme, Paul Mwilambwe a été encagoulé et enlevé, le général Numbi craignant d'être trahi. Il a réussi à s'évader et vit actuellement dans la clandestinité dans un pays d'Afrique. Une audience cruciale du procès en appel doit avoir lieu le mardi 23 octobre. (MUA)

Nos partenaires