RDC: un lieutenant-colonel mutin réintègre l'armée gouvernementale

06/10/12 à 12:31 - Mise à jour à 12:31

Source: Le Vif

(Belga) Un officier supérieur congolais qui avait fait défection pour rejoindre la mutinerie du Mouvement du 23 mars (M23) a réintégré les rangs des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) avec une dizaine de ses hommes, a rapporté samedi la radio onusienne Okapi, citant des sources militaires.

Le lieutenant-colonel Saddam Edimo Ringo était commandant du 6ème secteur des FARDC à Fizi-Baraka au Sud-Kivu (est), avant de faire défection en avril dernier. Il a été, après sa réintégration, acheminé vendredi à Kinshasa, ont précisé des sources militaires citées par Radio Okapi, parrainée par l'ONU. Plusieurs autres officiers de l'armée gouvernementale avaient fait défection avant de créer début mai un mouvement politico-militaire, dénommé M23. Ce mouvement est formé d'ex-combattants de la rébellion tutsie congolaise du Congrès national pour la Défense du Peuple (CNDP), intégrés dans les FARDC dans le cadre d'un accord de paix avec Kinshasa le 23 mars 2009, dont ils réclament la pleine application. Ce texte prévoyait notamment l'intégration du CNPD dans l'armée et les institutions du pays. Le M23 occupe depuis mai plusieurs localités du territoire de Rutshuru au Nord-Kivu. A plusieurs reprises, les rebelles ont affronté l'armée gouvernementale à l'arme lourde. Ces affrontements ont fait des milliers de déplacés, selon des ONG et agences des Nations unies, qui ont déploré une dégradation de la situation humanitaire sur le terrain. Les rebelles sont soutenus par le Rwanda, d'après un rapport de l'ONU - ce que Kigali dément. (MUA)

Nos partenaires