RDC - Un ex-député d'opposition "enlevé" par la police selon son épouse

10/04/13 à 00:05 - Mise à jour à 00:05

Source: Le Vif

(Belga) L'ancien député congolais d'opposition Eugène Diomi Ndongala a été arrêté lundi et déféré au parquet, qui le soupçonne de viol sur deux mineures, a rapporté mardi la radio onusienne Okapi, citant son épouse qui parle pour sa part d'"enlèvement".

Selon son épouse, Patricia Ndongala, la police n'a présenté aucun mandat pour emmener lundi soir à Kinshasa le député, qu'elle aurait en outre brutalisé et blessé au bras. Il a été emmené vers une destination inconnue. M. Diomi et son parti, la Démocratie chrétienne (DC), ont rejoint la Majorité présidentielle populaire (MPP), une plate-forme soutenant l'opposant Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, qui conteste toujours les résultats des élections présidentielle et législatives du 28 novembre 2011 ayant donné la victoire au président Joseph Kabila et à son camp. L'Assemblée nationale a levé il y a trois mois l'immunité de M. Diomi pour permettre au Procureur général de la République de le poursuivre. Le Procureur accuse M. Diomi d'avoir violé deux mineures dans ses bureaux en juin 2012. L'opposant a pour sa part intenté un procès devant le Tribunal de grande instance de Matete (une des communes de Kinshasa) au présumé père des deux filles qu'il aurait violées. Il les accuse d'imputation dommageable et d'association de malfaiteurs. Il avait déjà disparu en juin dernier avant de réapparaître à la veille du sommet de la Francophonie organisé à Kinshasa du 12 au 14 octobre 2012. (Belga)

Nos partenaires