RDC - Tirs à Lubumbashi sur la maison de l'instigateur présumé de la prise d'otages à Kinshasa

30/12/13 à 16:00 - Mise à jour à 16:00

Source: Le Vif

(Belga) Des tirs ont résonné lundi matin à Lubumbashi, deuxième ville de la République démocratique du Congo, près de la résidence d'un pasteur dont des fidèles avaient pris auparavant des otages à la télévision publique, a-t-on appris auprès d'une ONG.

"Autour de 11h00 locales (09h00 GMT), il y a eu des crépitements de balles. Ces tirs auraient eu lieu dans les parages de la résidence du +prophète+ Joseph Mukungubila", a déclaré Timothée Mbuya, président de l'ONG des droits de l'Homme Justicia. La situation, selon lui, est redevenue calme à Lubumbashi, capitale de la riche province minière du Katanga (Sud-Est), où séjourne actuellement le président Joseph Kabila, originaire de cette région, comme le pasteur Joseph Mukungubila Mutombo. Ce dernier a été candidat à la présidentielle de 2006, remportée par M. Kabila. Dans une lettre ouverte datée du 5 décembre, le pasteur a dénoncé une mauvaise gestion du pays et tenu un discours haineux contre le Rwanda voisin, dont il a rappellé les agressions contre la RDC et avec lequel, selon lui, le chef de l'Etat pactise. Lundi matin à Kinshasa, plusieurs dizaines de jeunes se réclamant du pasteur Mutombo ont pris des otages à la Radio-Télévision Nationale Congolaise (RTNC). Des tirs ont ensuite été signalés à l'aéroport international de Ndjili et à l'état-major général, situé dans le camp militaire Tshatshi. Selon le gouvernement, la riposte des forces de sécurité a fait 40 morts parmi les assaillants. Lors de la prise d'otages, l'un des assaillants avait indiqué que ce qui se passait à Kinshasa "se fait aussi à Lubumbashi". Le président de l'ONG Justicia, a déclaré de son côté, qu'"un dispositif hors-norme a été déployé dans l'après-midi à Lubumbashi, où des militaires FARDC (les forces armées de la République démocratique du Congo) encerlent" la RTNC. (Belga)

Nos partenaires