RDC: près de 600 rebelles congolais, dont un chef du M23, trouvent refuge au Rwanda

16/03/13 à 16:56 - Mise à jour à 16:55

Source: Le Vif

(Belga) Près de 600 rebelles congolais fuyant des combats dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC) ont trouvé refuge au Rwanda voisin depuis vendredi, parmi lesquels le chef de l'une des factions du groupe rebelle du M23, a annoncé samedi le gouvernement rwandais dans un communiqué.

RDC: près de 600 rebelles congolais, dont un chef du M23, trouvent refuge au Rwanda

"Une nouvelle vague de réfugiés congolais", dont "environ 600 combattants" fuyant les combats entre rebelles du M23, a traversé la frontière dans la nuit de vendredi à samedi et est arrivée dans le "nord-ouest du Rwanda", indique ce communiqué. Ces "soldats et officiers" ont été "désarmés et placés en détention", explique le texte. Plusieurs blessés ont reçu une assistance médicale de la Croix-Rouge. Bishop Jean-Marie Runiga, le chef de l'une des deux factions du groupe rebelle du M23, figure parmi ces fuyards. Ces deux factions, issues majoritairement de la communauté tutsi congolaise rwandophone, s'affrontent depuis début mars dans la province du Nord-Kivu, frontalière du Rwanda. Des diplomates et journalistes ont été invités au centre de transit des réfugiés de Nkamira, à environ 15km de la ville de Gisenyi (nord-ouest), pour y rencontrer brièvement M. Runiga et constater ce nouvel afflux de réfugiés congolais. "Je suis ici car la situation sur le terrain s'était dégradée (...), j'ai préféré sauver ma vie. Tant que je suis ici, je ne peux pas faire de politique. Mais j'ai un projet de société que j'ai présenté au peuple congolais, et d'une manière ou d'une autre, ce projet pourra continuer. Pour le moment je suis ici car je sais que je peux y trouver un asile", a expliqué M. Runiga à la presse. . "Pour sa propre sécurité", M. Runiga a été séparé des autres réfugiés et "a demandé à se rendre en Ouganda", selon le gouvernement rwandais. (PVO)

Nos partenaires