RDC - M. Reynders "regrette" la suspension de la radio onusienne par le CSAC congolais

03/12/12 à 13:50 - Mise à jour à 13:50

Source: Le Vif

(Belga) Le vice-Premier ministre et ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, a affirmé lundi "regretter" la décision prise par les autorités de la République démocratique du Congo (RDC) de suspendre pour quatre jours les émissions de la radio onusienne Okapi.

"Cette radio joue un rôle important de diffusion d'information neutre et utile pour les populations locales. C'est d'ailleurs en raison de ce rôle essentiel en faveur de la paix et de la promotion des droits de l'homme que la Belgique soutient les activités de Radio Okapi", a-t-il souligné dans un communiqué. M. Reynders ajoute espérer qu'une solution pourra être trouvée rapidement pour permettre la reprise des émissions, qui semblent n'avoir été interrompues que pour des raisons administratives sans gravité apparente. "Ces émissions sont d'autant plus importantes actuellement pour les populations du Nord-Kivu qui fuient les combats, les exactions et la violence", a conclu le chef de la diplomatie belge. Le Conseil supérieur de l'audiovisuel congolais (CSAC), organe de régulation de la presse en RDC, a suspendu la radio onusienne Okapi, suscitant la "déception" du chef de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation de la RDC (Monusco). Interrogé par Radio France Internationale (RFI), le président du CSAC, Jean Bosco-Bahala, a indiqué que la radio avait été suspendue pour des "raisons administratives" - et non à cause de l'interview accordée jeudi au chef politique de la rébellion du M23 (Mouvement du 23 mars), Jean-Marie Runiga. (PVO)

Nos partenaires