RDC: libération des 50 premiers bénéficiaires de la loi d'amnistie

22/04/14 à 18:31 - Mise à jour à 18:31

Source: Le Vif

(Belga) Le gouvernement congolais a libéré les cinquante premiers bénéficiaires de la loi d'amnistie promulguée en février dernier par le président Josepk Kabila, a rapporté mardi la radio onusienne Okapi, citant des sources pénitentiaires.

RDC: libération des 50 premiers bénéficiaires de la loi d'amnistie

Parmi ces personnes amnistiées figurent quinze membres de l'ex-rébellion du Mouvement du 23 mars (M23), vaincue en novembre dernier après dis-huit mois d'insurrection dans la province du Nord-Kivu (est de la République démocratique du Congo), quinze membres du groupe des assaillants qui avaient attaqué la ville de Kinshasa le 27 février 2011, dix de l'Armée de résistance populaire du général en fuite Faustin Munene et dix autres du GALCD de l'ancien mobutiste Honoré Ngbanda. Selon les autorités pénitentiaires congolaises, il s'agit de la première vague de libérés et la deuxième sera constituée d'une centaine de prisonniers. Elles affirment également qu'elles procéderont de manière graduelle pour atteindre un total prévu de 300 libérés. Onze anciens pensionnaires militaires et civils sont sortis de la prison de Ndolo à Kinshasa, dont le journaliste Patrick Palata de la chaîne de télévision privée Canal Congo Télévision (CCTV) qui était poursuivi pour participation au mouvement insurrectionnel du général Faustin Munene. La loi sur l'amnistie votée le 3 février à l'Assemblée nationale à la suite des "concertations nationales" de fin 2013 couvre les faits insurrectionnels, faits de guerre et infractions politiques commis entre le 1er janvier 2006 et le 20 décembre 2013. Les candidats à l'amnistie sont conviés à remplir un formulaire de candidature et écrire une lettre d'engagement dans laquelle ils promettent de ne plus poser les actes pour lesquels ils avaient été condamnés. (Belga)

Nos partenaires