RDC - Les rebelles congolais du M23 déclarent un cessez-le-feu unilatéral

08/01/13 à 18:21 - Mise à jour à 18:21

Source: Le Vif

(Belga) Les rebelles congolais du M23 ont annoncé mardi un cessez-le-feu unilatéral, alors que des négociations se déroulent en Ouganda entre ces mutins et le gouvernement de Kinshasa pour mettre fin à la crise dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC).

RDC - Les rebelles congolais du M23 déclarent un cessez-le-feu unilatéral

"Nous avons déclaré un cessez-le-feu et nous continuerons les négociations. Le gouvernement n'a pas encore accepté le cessez-le-feu, mais ce n'est pas à nous à signer un cessez-le-feu", a affirmé le secrétaire exécutif du Mouvement du 23 mars (M23), François Rucogoza Tuyihimbaze, lors d'une conférence de presse à Kampala. M. Rucogoza, qui dirige la délégation rebelle à Kampala, a prévenu qu'un refus d'un cessez-le-feu de la part du gouvernement congolais "montrerait à la communauté internationale qu'ils veulent la guerre". Les pourparlers sont orchestrés par l'Ouganda, qui mène une médiation au nom des pays voisins des Grands Lacs. Ils doivent reprendre après deux semaines d'interruption. Les travaux avaient été entamés le 9 décembre dans la capitale ougandaise sous l'égide du président Yoweri Museveni, président de la Conférence internationale de la région des Grands Lacs (CIRGL), puis avaient été suspendus pour les fêtes le 21 décembre. Ils n'avaient pas donné beaucoup de résultats: seul le règlement des débats avait été adopté, l'ordre du jour étant toujours en discussion. Le M23 a pris les armes en avril dernier. Ce mouvement est formé d'anciens rebelles, d'abord intégrés dans l'armée de RDC aux termes d'un accord signé le 23 mars 2009 avec les autorités de Kinshasa, mais qui ont repris le combat dans le Nord-Kivu (est), accusant le gouvernement de ne pas l'avoir respecté. (PVO)

Nos partenaires