RDC: le gouvernement appelle le M23 à mettre fin à son existence

27/02/13 à 18:00 - Mise à jour à 18:00

Source: Le Vif

(Belga) Le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) a invité le mouvement rebelle M23 qui contrôle une partie de l'est du pays à "mettre fin à son existence" après la signature de l'accord-cadre signé dimanche à Addis Abeba en vue de rétablir la paix dans cette région.

RDC: le gouvernement appelle le M23 à mettre fin à son existence

Cet accord prévoit "le respect total de la souveraineté de la RDC", a affirmé le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, au cours d'un point de presse conjoint avec le ministre des Affaires étrangères Raymond Tshibanda. Aussi le M23 doit il "mettre fin à son existence en se conformant aux lois de la RDC", a-t-il dit. Selon M. Mende, les affrontements qui ont opposé dimanche soir des factions rivales du mouvement rebelle ont fait 17 morts. Le précédent bilan, de source hospitalière, faisait état de 10 morts. Ces heurts ont opposé des partisans du chef militaire du M23, Sultani Mackenga au responsable politique Jean-Marie Runiga. Les deux groupes se seraient, selon une source militaire occidentale, opposés sur la reprise ou non des hostilités contre l'armée gouvernementale. Le chef de la diplomatie congolaise a écarté toute amnistie pour ces "professionnels de la rébellion" qui ont quitté l'armée en mai dernier et se sont opposé aux forces gouvernementales, allant jusqu'à occuper ensuite Goma la capitale provinciale du Nord-Kivu en novembre dernier. "Le M23 souffre de ses propres contradictions, il doit cesser d'exister (...) Dans tous les cas, cet accord signifie la fin de l'existence de tous les groupes armés", a ajouté le ministre. (DGO)

Nos partenaires