RDC: la rébellion du M23 regroupe ses hommes à Goma pour se replier

01/12/12 à 09:54 - Mise à jour à 09:54

Source: Le Vif

(Belga) La rébellion congolaise du M23 commençait samedi à se regrouper près d'un terrain de sport de Goma, capitale de la riche province minière du Nord-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), et elle devrait se retirer de la ville dans la journée, a constaté l'AFP.

Quelque 150 soldats du M23 étaient déjà positionnés sur des camions au lieu de ralliement désigné pour le départ des troupes de Goma, ont constaté des journalistes de l'AFP. Le chef militaire du M23, le général Sultani Makenga, a confirmé à l'AFP que ses hommes partiraient samedi, comme convenu à l'issue d'une médiation des pays de la région des Grands Lacs. "Nous allons accepter ce qu'on nous a demandé, il n'y a pas de problème," a-t-il affirmé. Vendredi, le général Makenga avait accusé la mission de l'ONU en RDC de bloquer le processus de retrait du M23 de Goma, en les empêchant de récupérer du matériel militaire à l'aéroport de la ville. L'ONU a confirmé avoir empêché le M23 de pénétrer dans l'aéroport, expliquant qu'avant le transfert du contrôle des lieux à une force multipartite composée de la Monusco, de l'armée congolaise, d'un contingent tanzanien mais aussi de rebelles du M23, l'aéroport restait sous le seul contrôle de la Monusco. Vendredi, des centaines de militaires du M23 ont déjà quitté la ville de Sake, située à une trentaine de kilomètres à l'ouest de Goma, et ses environs. Le M23, est composé d'ex-rebelles qui avaient été intégrés à l'armée de RDC en 2009 à l'issue d'un accord de paix avec Kinshasa. Ils se sont mutinés il y a environ huit mois, estimant que le gouvernement de RDC n'avait jamais pleinement respecté ses engagements. (CLA)

Nos partenaires