RDC: la rébellion du M23 est "prête" à reprendre les négociations, annonce son président

05/09/13 à 21:07 - Mise à jour à 21:07

Source: Le Vif

(Belga) La rébellion congolaise du Mouvement du 23 mars (M23) est "prête" à reprendre les pourparlers avec Kinshasa, interrompus depuis mai à Kampala, a déclaré jeudi soir son président, Bertrand Bisimwa.

"Notre délégation est déjà sur place à Kampala. Elle est prête à négocier avec Kinshasa immédiatement, dès que la demande aura été transmise par le médiateur", le président ougandais Yoweri Museveni, a déclaré M. Bisimwa, joint par téléphone de Kinshasa. M. Bisimwa espère que la reprise des négociations, ouvertes en décembre et suspendues depuis mai, permettra de s'attaquer aux "causes profondes du conflit en RDC et que le gouvernement va vraiment s'impliquer". Réunis en sommet extraordinaire à Kampala, les Etats de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) ont exigé une reprise des pourparlers "dans les trois jours", selon le communiqué final du Sommet, adopté par les 11 chefs d'Etat de la CIRGL ou leurs représentants. Ils ajoutent que le dialogue doit s'achever "dans une période maximum de 14 jours". Le gouvernement congolais a salué l'annonce. "Nous avions l'impression que certains voulaient faire traîner les choses en longueur", a expliqué son porte-parole, Lambert Mende, affirmant que Kinshasa n'avait "jamais quitté la table des négociations". Le M23 et Kinshasa se renvoie systématiquement la responsabilité des combats à chaque reprise des affrontements. Selon la déclaration de la CIRGL, "le M23 devra mettre un terme à toute activité militaire et cesser la guerre et les menaces de renverser le gouvernement légal de République démocratique du Congo" (RDC). (Belga)

Nos partenaires